Actualités

Le champion Nicolas Hanot: un Agent de Liaison Académique et Culturelle aux multiples facettes

Nicolas Hanot aux côtés de Samuel Etienne dans
Nicolas Hanot aux côtés de Samuel Etienne dans "Questions pour un champion" (c) Nicolas Hanot

Agent de Liaison Académique et Culturelle en Croatie, Nicolas Hanot est aussi professeur, écrivain, passionné de jeux de culture générale et champion de l'émission "Questions pour un champion"!

Romaniste de formation, Nicolas Hanot a enseigné en Belgique avant de devenir lecteur de français à l'Université de Ljubljana en Slovénie, puis Agent de Liaison Académique et Culturelle (ALAC) à Zagreb en Croatie pour Wallonie-Bruxelles International.
 
Les ALAC ont pour mission principale de faire connaître la richesse et la diversité des opérateurs académiques et culturels de Wallonie-Bruxelles. Ils créent des liens forts avec leur pays d’attache, développent des projets aussi bien avec des universités que des acteurs culturels, peuvent enseigner le français et participent au rayonnement des valeurs de Wallonie-Bruxelles.
 
Leurs profils sont multiples, mais un certain goût pour l’aventure, un côté touche à tout et un attachement particulier à la culture, les conduisent parfois là où on les attend moins.
 
Parmi ce réseau, Nicolas Hanot révèle ainsi un talent inouï pour les jeux de culture générale. Ce goût insolite lui a permis de réaliser un parcours hors du commun à l’émission Questions pour un champion où il est le premier candidat à enchaîner 18 victoires à la suite. Un véritable exploit, aboutissement d'une longue et minutieuse préparation. 

Rencontre avec un coureur de fond des jeux de culture générale

WBI: Quelle était ta motivation lorsque tu as décidé de participer à cette émission ?
 
N.H. : J'avais participé à Génies en Herbe quand j'étais en secondaire et j'en ai gardé un goût pour les jeux de culture générale. Questions pour un Champion était naturellement l'étape suivante! J'y ai d'ailleurs participé plusieurs fois depuis 2011. J'avais été champion de l'émission "Francophonie" en 2018.
 
WBI: Que retiens-tu de cette expérience ?
 
N.H. : Ce fut un enregistrement particulièrement éprouvant parce que, ce qu'on ne voit pas à l'écran, c'est que les émissions sont enregistrées consécutivement, au rythme de 6 par jour. Il faut tenir le stress, tout en restant debout toute la journée... Ce n'est donc pas qu'une performance intellectuelle, mais aussi physique!
 
WBI: As-tu une anecdote sur les coulisses de l'émission à nous raconter ?
N.H. : Il arrive souvent que le jeu s'interrompe pour des raisons arbitrales. Parfois, il faut vérifier si le candidat a répondu dans les temps, ou s'il a donné une réponse acceptable. Ces temps d'attente peuvent être longs, et on ne sait rien avant que la décision soit prise. Il faut rester concentré malgré tout, car le jeu peut reprendre à tout moment. Bien sûr, on ne voit rien de tout cela à l'écran!
 
WBI: Tu es aussi romancier. En quelques mots, de quoi parle ton roman Les vaches de monsieur Burbur ? As-tu d’autres projets d’écriture, de jeux, … ?
 
N.H. : C'est l'histoire d'un autocrate d'Europe de l'Est qui prend deux mesures phare. Pour protéger ses frontières, il érige un mur tout autour du pays. Pour freiner l'exil des jeunes, il change l'âge de la majorité. Les vies d'un vieux fermier et d'une bande d'adolescents s'en trouvent tout à coup chamboulées.
 

Le prochain jeu, ce sera Le Noël des Champions, l'émission spéciale de QPUC avec les grands vainqueurs de l'année. Et, oui, il y a des projets dans les tiroirs: un nouveau roman, un récit de voyage, des livres pour enfants... À suivre !
 
Pour suivre l'actualité littéraire de Nicolas Hanot, retrouvez le sur le site d'Objectif plumes.

Dernière mise à jour
07.10.2022 - 08:19
Retour