Vous êtes ici

Pépinière de savoirs / Knowledge for all

 - cliquer pour agrandir
© Celabor

English

Des cerveaux bien faits, des outils et des expertises technologiques accessibles, une stratégie politique cohérente: l’éducation est au coeur des préoccupations à Bruxelles et en Wallonie.

Rien d’étonnant dès lors que les 6 universités et la vingtaine d’Hautes Ecoles présentes sur le territoire accueillent quelque 200.000 étudiants. Si on ajoute à ce contingent les étudiants inscrits dans d’autres types établissements d’enseignement supérieur en Belgique francophone (comme les Ecoles supérieures des Arts), ce nombre passe à 228.000 étudiants. Avec une constante: les femmes y sont majoritaires (à 56 % en bachelier et en master).

Le système d’enseignement supérieur belge francophone est également très ouvert sur le monde. 21% des étudiants et étudiantes inscrit(e)s dans l’enseignement supérieur (hors promotion sociale) de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont des ressortissants étrangers. Les cinq pays les plus représentés sont la France, le Cameroun, l’Italie, le Luxembourg et le Maroc.

C’est l’ARES, l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur qui fédère ces établissements d’enseignement supérieur francophones de Belgique. Son rôle est d’assurer la coordination globale de leurs activités et de susciter entre eux le développement de fructueuses collaborations.

Et pour la recherche scientifique, le financement est assuré par le FNRS (Fonds de la Recherche Scientifique).

<< Retour


Well-trained brains, accessible technological tools and expertise, a coherent policy strategy: education is a fundamental concern in Brussels and Wallonia.

It is not surprising, therefore, that the 6 universities and the twenty or so universities of applied sciences present in the region have some 200,000 students. If we add to this the students enrolled in other types of higher education establishments in French-speaking Belgium (such as the Ecoles Supérieures des Arts), the number rises to 228,000 students. One leitmotiv is that women are in the majority (56% in bachelor and master’s degrees).

The French-speaking Belgian higher education system is also very accessible to the world. 21% of the students enrolled in higher education (excluding social promotion) in the Wallonia-Brussels Federation are foreign nationals. The five most represented countries are France, Cameroon, Italy, Luxembourg and Morocco.

It is the ARES, the Académie de recherche et d’enseignement supérieur, which federates these French-speaking higher education establishments in Belgium. Its role is to ensure the overall coordination of their activities and to encourage the development of fruitful collaborations between them.

And for scientific research, funding is provided by the FNRS (Fund for Scientific Research).

<< Back