Vous êtes ici

Le Prix

Prix Rapsat - Lelièvre

Le prix Rapsat-Lelièvre est attribué pour souligner l’excellence d’un album de chansons. Il est remis chaque année, en alternance, à un artiste québécois à l’occasion des Francofolies de Spa, et à un artiste de Wallonie-Bruxelles, au Coup de cœur francophone de Montréal.

Historique

Créé en 1984, le prix Rapsat-Lelièvre, initialement connu sous le nom Prix Québec/Wallonie-Bruxelles du disque de chanson, vise à encourager le développement et la promotion de la langue française et à stimuler la production et la diffusion de disques francophones tout en favorisant les échanges entre le Québec et la Communauté Wallonie-Bruxelles.

En 2003, le prix célèbre son 20ème anniversaire de création. Il s’agit donc d’une belle occasion de renommer le prix Rapsat-Lelièvre en rendant ainsi hommage à Pierre Rapsat et Sylvain Lelièvre, deux grands artisans de la chanson qui nous ont quittés à quelques jours d’intervalle en avril 2002.

Le Prix Rapsat-Lelièvre est administré conjointement par Wallonie-Bruxelles International (WBI) et par le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec (MRIF) ainsi que le Ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCC).


Hommage

Durant leur carrière, qui s’est étalée sur une trentaine d’années, Pierre Rapsat et Sylvain Lelièvre ont su traverser les modes. Ils n’ont pas hésité à pratiquer leur art sans compromis, en empruntant souvent des chemins moins fréquentés. Incontournables dans leurs pays d’origine, chacun a à son actif plus d’une dizaine de disques qui ont su faire le bonheur d’un public fidèle. Tous deux sont partis à un moment où ils opéraient un virage musical important, en prenant le risque de métisser leur musique et de la faire évoluer.

Pierre Rapsat

Avec 20 albums à son actif, dont plusieurs disques d'or, Pierre Rapsat, était auteur-compositeur-interprète et guitariste. Il nous a quittés le 20 avril 2002 à 53 ans, laissant orphelin un public belge qui l'a soutenu tout au long de ses trente ans de carrière.

Comble du sort, il a jusqu'au bout voulu terminer un double album enregistré avec un grand ensemble à cordes. En quelques semaines, cet émouvant témoignage a été couronné de platine et est aujourd'hui double-platine. Il a tout donné à ses chansons, n'exigeant en retour que bien peu de choses: un peu de reconnaissance et beaucoup de bonheur...

 

Sylvain Lelièvre

Le nom de Sylvain Lelièvre commence à circuler dans la chanson francophone au Québec dès 1963. Il remporte cette année-là le premier prix du Concours international de Chanson sur mesure, pour sa chanson Les amours anciennes, interprétée par Monique Leyrac.

Délicat chroniqueur du quotidien, observateur sage et éclairé, Sylvain Lelièvre avait réussi à conjuguer son amour du jazz et son propre patrimoine chansonnier pour livrer un disque, Versant jazz, encensé par la critique et apprécié du public. Il s'agissait de son 12e album en carrière.