Vous êtes ici

Des textiles aux propriétés antibactériennes à base d´extraits d´algue

L´emploi d´ions d´argent afin de conférer aux textiles des propriétés antibactériennes qui contrôlent la formation d´odeurs a été un sujet de débat à travers le monde.
 
L´Agence Suédoise pour l´Inspection Chimique fait ainsi partie des autorités qui ont dénoncé les risques liés à l´emploi de l´argent et notamment à cause de potentiels dommages sur le matériel génétique humain ainsi que sur le développement embryonnaire.
 
Mikael Hedenqvist, Professeur de Matériaux Polymères à l´Université KTH, et plusieurs collègues ont mis au point une alternative à cette technologie polémique en produisant des fibres antibactériennes à base de plastiques biocompatibles et d´un composé antimicrobien, le lanosol, communément trouvé dans les algues rouges.
 
Cette innovation pourrait un jour notamment être employée dans les bandages et les compresses ainsi que dans les textiles utilisés dans le milieu hospitalier afin de lutter contre les maladies nosocomiales.
 
 
Plus d'infos
 
 
Contact WBI: Henri SPRIMONT, Agent de Liaison scientifique WBI pour la Suède – henri.sprimont@uadm.uu.se