Vous êtes ici

Un robot recrée la marche d'un animal vieux de 300 millions d'années

Pour mieux comprendre le chemin parcouru par Orobates et déterminer à quel point sa locomotion était avancée, des scientifiques de la Humboldt-Universität de Berlin ont développé un modèle numérique de son squelette basé sur le fossile de l'animal et la biomécanique des animaux modernes aux postures tentaculaires.
 
En parallèle, des scientifiques de l'EPFL ont utilisé l'anatomie de l'animal fossilisé pour construire un robot appelé OroBOT. Conçu pour épouser la forme et les mouvements de l'animal éteint, OroBOT a été utilisé pour calculer la physique de la marche de Orobates. L’équipe interdisciplinaire a testé des centaines de mouvements différents avec son robot afin de déterminer celles qu’Orobates aurait pu utiliser et celles qu’elle n’avait clairement pas utilisées. Orobates s'est probablement déjà un peu redressée sur ses jambes - contrairement aux salamandres et aux scinques. Sa locomotion était donc plus avancée qu'on ne le pensait auparavant.
 

Pour plus d'informations