Vous êtes ici

Nouveau système de sécurisation par le scan 3D des veines du doigt

L'EPFL développe un processus d'identification cryptographique se reposant sur la reconnaissance des veines du doigt en 3D. Dans la mesure où la sécurisation par empreintes digitales a montré ses limites, cette nouvelle technique intéresse beaucoup les milieux médicaux, les banques et la police. Cette technologie basée sur la cryptographie homomorphique, développée en collaboration entre le laboratoire de sécurité et de cryptographie de l'EPFL, la startup Global ID et l'institut Idiap. 
 
La cryptographie permet d'utiliser une modélisation tridimensionnelle des veines du doigt pour sécuriser l'accès à l'information. Le système peu couteux, environ 300 francs, pourrait s'avérer particulièrement utile dans les pays en voie de développement, où les « systèmes actuels ne tiennent pas compte des particularités de ces pays, qui ont souvent des problèmes d'infrastructures et des conditions climatiques difficiles », explique Lambert Sonna Momo.
 
Plus d'infos
 
Contact WBI: Vassil Kolarov – Agent de Liaison Scientifique WBI en Suisse – v.kolarov@wbi.be