Vous êtes ici

Lutte contre le cancer : les biomarqueurs du cancer détectés par des nano-antennes

Jusqu’à présent, la procédure pour détecter les molécules uniques, comme les bio-marqueurs du cancer, était complexe. Elle nécessitait le montage spécifique d’un microscope et l’équipement d’une puissante lumière pour mettre en exergue la fluorescence du colorant injecté à la molécule à identifier.
 
Désormais, grâce au travail des équipes de recherche du Laboratoire de biophotonique et pharmacologie de l’Université de Strasbourg, des nanoparticules permettent d’amplifier l'émission du colorant. En s’inspirant de la photosynthèse des plantes, les chercheurs strasbourgeois ont ainsi développé des nanoparticules (diamètre entre 40 et 60 nm) à base d'un polymère dans lequel est encapsulée une dizaine de milliers de molécules de rhodamine, qui collecte l'énergie de la lumière, et la transfère à une seule molécule de colorant.
 
Des recherches sont encore à prévoir pour améliorer les nano-antennes et les chercheurs strasbourgeois travaillent sur ce point dans le cadre du projet européen BrightSens.
 
Plus d'infos

Contact : Giacomo BAMPINI, attaché scientifique à la Délégation générale Wallonie-Bruxelles à Paris : g.bampini@walbru.fr