Vous êtes ici

L’importance des signaux électriques dans les cellules

Des biologistes de Tufts University (partenaire de WBI à Boston) ont isolé un mécanisme bioélectrique par lequel des désordres génétiques rares causent des anomalies faciales chez le nouveau-né.
 
Ces désordres sont responsables de défauts cranio-faciaux associés au syndrome d’Andersen-Tawil (ATS). Ils sont déterminés durant le développement embryonnaire. Cette découverte pourrait mener à des traitements préventifs allant des défauts de naissance jusqu’au cancer.
 

 
Contact:
VAN CAUTER Maxime, Agent de liaison scientifique de WBI pour les États-Unis
maxime.van_cauter@tufts.edu