Vous êtes ici

Le fil d’araignée synthétique le plus résistant au monde a été synthétisé au départ de cellulose du bois

Des chercheurs de l’Université KTH de Stockholm ont synthétisé, au départ de nanocellulose, du bois et de protéines de fil d’araignée pour en faire la soie hybride la plus résistante au monde. Le procédé permet de créer, à bas coût et à échelle industrielle, des biomatériaux utiles pour un large éventail d’applications médicales. Cette étude a été publiée dans la revue American Chemical Nano.

Plus d'infos

Contact : Henri SPRIMONT, Agent de liaison scientifique pour les pays nordiques: h.sprimont@wbi.be