Vous êtes ici

Un algorithme d’intelligence artificielle pour optimiser l’emploi des réfugiés

Lorsque des demandeurs d'asile sont assignés aux cantons en Suisse pendant la procédure d'asile, des facteurs tels que l'intégration sur le marché du travail et les perspectives d'emploi des demandeurs d'asile ne sont pas pris en compte. Étant donné que le canton auquel ils sont affectés est le seul auquel ils sont autorisés à travailler, l'une des conséquences est que, à leur troisième année en Suisse, seulement 15% des réfugiés en moyenne trouvent un emploi.
 
Sur la base de l'apprentissage automatique, les chercheurs de l'ETH ont développé un algorithme avancé permettant de déterminer dans quels cantons les caractéristiques individuelles et les capacités de certains réfugiés (p.ex. âge, sexe, origines, langue) correspondent le mieux aux spécificités du marché du travail (p.ex. taille du secteur agricole, la région linguistique, les réseaux ethniques) et ainsi augmenter les chances d'emploi. Les chercheurs cherchent désormais à effectivement implémenter l'algorithme.

Plus d'infos

Contact : Vassil KOLAROV, Agent de liaison scientifique (ALS) pour la Suisse : v.kolarov@wbi.be