Vous êtes ici

Riposte COVID-19 du programme AJI au Maroc

Réunion de planification du programme AJI avec toute l’équipe APEFE Maroc - cliquer pour agrandir
Réunion de planification du programme AJI avec toute l’équipe APEFE Maroc (c) APEFE
Le Programme "AJI" d’Appui aux Jeunes Initiatives, est un programme financé par ENABEL et mis en oeuvre par l’APEFE Wallonie-Bruxelles, en partenariat avec le MTIP et l’ANAPEC.

Le programme AJI, acronyme qui rappelle phonétiquement un terme en dialecte marocain utilisé pour "inviter les gens à venir", a pour but d’améliorer l’emploi et l’auto-emploi des jeunes âgés de 18 à 35 ans dans les 4 régions d’intervention que sont : L’ORIENTAL, DARAA TAFILALET, FES-MEKNES et KHNIFRA BENI-MELLAL.

Le lancement du programme AJI a été contrarié par la propagation du virus COVID-19, l'état d'urgence sanitaire déclarée et le confinement obligatoire au Maroc entré en vigueur le 20 mars 2020. Cette situation a impacté significativement les activités prévues au cours de la phase du lancement.

Toutefois, la digitalisation faisant partie intégrante des principaux axes du programme, plusieurs activités ont pu démarrer en ligne. Citons par exemple l’étude de recensement des besoins et de la connectivité des jeunes âgés de 18 à 35 ans résidant dans les régions cibles du programme, ou encore le Hackathon de l’industrie et de l’innovation qui a démarré dans la région de Beni Mellal.

En attendant l’allègement de l'état d'urgence sanitaire et du confinement, l’équipe du programme AJI travaille actuellement à la préparation de plusieurs actions à lancer dans le cadre de l’accélération de la mise en oeuvre du programme dans les 4 régions d’intervention. Parmi ces actions, citons le développement d’un module spécifique de sensibilisation à l’entrepreneuriat, qui a pour objectif de présenter aux jeunes un module ludique d’apprentissage visant la vulgarisation et l’initiation des jeunes aux concepts de l’entrepreneuriat ou encore le développement de services et de prestations innovants au profit des non diplômés par catégories de chercheurs d'emploi (NEET, jeunes ruraux, migrants, etc.).