Actualités

Poursuivre et consolider les relations avec le Brésil est primordial pour Wallonie-Bruxelles

Profitant de la présence de ses Attachées de Liaison Scientifique et de Liaison Académique et Culturelle, WBI organise, du 9 au 13 mars, une "mission 360°" au Brésil, menée par Pascale Delcomminette, Administratrice générale de WBI et de l’Awex.

L’objectif de cette mission est de consolider les collaborations existantes et l'identification de nouvelles synergies visant les acteurs culturels et de la recherche de Wallonie-Bruxelles. Sans oublier les entreprises wallonnes actives dans le domaine de l'innovation et/ou intéressées par le marché brésilien, pour lequel la présence locale d'un conseiller économique et commercial de l’AWEX constitue également un relais essentiel.
 
En effet, bien que la prise de fonction du Président Jair Bolsonaro en janvier 2019 ait des répercussions négatives sur l’image du Brésil et en dépit des mesures prises par son gouvernement à l’encontre de la culture, de l’enseignement ou de la recherche, WBI tient, grâce à cette mission, à maintenir et étendre les collaborations mises en place par ses attachées, et à poursuive la défense des valeurs démocratiques et d’excellence qui guident sa politique générale et ses relations initiées dès 1984 avec ce pays de la taille d’un continent.
 
Au-delà de la position de principe, WBI souhaite également, par l’organisation de cette mission, rappeler ou démontrer si besoin est à quel point le Brésil est un partenaire essentiel dans ses missions de promotion des activités de ses opérateurs, en ce compris des entreprises, pôles de compétitivités ou clusters thématiques.
 
Le Brésil est de fait la 9e économie mondiale et si le "Panorama Global des Affaires", publié en octobre 2019 par la Fondation Getulio Vargas, pointait une diminution de l’optimisme du secteur privé, le pays espère cueillir en 2020 les fruits de ses mesures d'austérité, tablant sur une croissance de 2,5%, tendance qui devrait se refléter dans les investissements de recherche et innovation.
 

Des effets positifs à cette crise?

La crise profonde que traverse le Brésil pourrait par ailleurs avoir certains effets positifs, comme une rationalisation de ses structures et une meilleure intégration et collaboration des acteurs de la recherche, de l'enseignement et de la culture qui souffrent des mesures réduisant les financements des principales agences fédérales. Dans ce cadre, l’articulation entre les secteurs public, privé et académique devenant vitale face aux coupes, leur cloisonnement traditionnel, obstacle aux initiatives entrepreneuriales provenant du secteur académique ou culturel, s’assouplit, témoignant d’un changement des mentalités.
 
De nombreuses initiatives pallient en effet aux politiques gouvernementales, telles celles développées par les Fondations d’Etat de Soutien à la Recherche (FAP’s) et le réseau Embrapii dans le domaine de la recherche, par exemple. Ce dernier permet le financement de partenariats publics-privés destinés à répondre aux besoins en innovation de l’industrie brésilienne et la collaboration de partenaires étrangers, constituant pour ces derniers une approche de "soft landing" diminuant le risque d’un investissement direct. Les FAP’s et Embrapii poursuivent par ailleurs leurs investissements en recherche et innovation, tout en s’employant activement à articuler leurs efforts par le biais d’alliances internes et du renforcement de leurs collaborations internationales. C’est dans ce cadre que des collaborations sont envisagées avec certaines FAP's et que des rencontres avec des unités Embrapii sont prévues durant la mission, principalement dans les domaines de la santé et des biotechnologies. Ces partenariats constituent des suivis de contacts initiés dans le cadre de la venue de représentants d'Embrapii à la dernière édition de la conférence internationale de Greenwin, notamment, et visent à l’identification de synergies avec le Pôle de compétitivité Biowin et l'agence de financement Welbio (representés pour les besoins de la mission par Pierre Van Renterghem, directeur de cette dernière), ainsi qu’avec l'Institut de Biologie et Médecine Moléculaire de l'ULB (IBMM) et le Centre de Microscopie et Imagerie Moléculaire (représentés par le Pr. David Perez-Morga).
 

La mobilité académique en ligne de mire

L'augmentation du flux de la mobilité des chercheurs et des étudiants tant vers le Brésil que vers la FWB constitue également un objectif de la mission. Les universités brésiliennes, malgré leur situation financière délicate, sont en progression dans les classements internationaux, comme en témoignent les performances des chercheurs brésiliens dans les programmes du European Research Council (46 bourses ERC octroyées à des chercheurs d’Amérique du Sud en août 2019, dont 9 brésiliens), ainsi que le classement de l'Academic Ranking of World Universities 2019 (ARWU). Ce dernier place l'Université de São Paulo, partenaire privilégiée de WBI pour la recherche, parmi les 150 meilleures universités au monde, et l’Université Fédérale du Minas Gerais, partenaire privilégiée de WBI pour l’accueil de son attachée culturelle et académique, dans le groupe des 401e aux 500e.
 

Etoffer les collaborations culturelles

Enfin, la mission permettra également de rencontrer de nouveaux partenaires culturels et d’identifier des opportunités qui permettront d’augmenter la visibilité des opérateurs de la FWB. Le secteur est en effet traditionnellement florissant au Brésil, qui compte de nombreux festivals d’envergure dans les domaines de la danse, du théâtre, du cinéma, des arts plastiques, ou encore de la littérature. Les initiatives de WBI dans le domaine permettront par ailleurs d’accompagner la transformation de la francophonie internationale, dont la FWB fait partie, en soutenant les échanges et partenariats liés à la promotion de la langue française.
 
La mission de WBI au Brésil s'inscrit donc dans une perspective de diplomatie scientifique, culturelle et économique, envisageant ces domaines d'activité dans la continuité d'un agenda indépendant des fluctuations politiques dont le Brésil est coutumier, afin de maintenir et renforcer les liens existants, tout en assurant la promotion de son excellence dans les domaines de la culture, de l’enseignement et de l’innovation.
 

Infos

Attachée de Liaison Scientifique: Julie Dumont
Attachée de Liaison Académique et Culturelle: Elodie Meunier
 

Dernière mise à jour
03.03.2020 - 12:25
Retour