Vous êtes ici

Participation des professeurs de français à l’accueil et à la formation linguistique des migrants

 - cliquer pour agrandir
Les 6 et 7 décembre derniers, ont eu lieu dans les locaux de WBI, deux journées d'études sur l'implication des associations de professeurs de français dans l'accueil et la formation linguistique des publics migrants.

Ces journées ont été organisées par la Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF) et Wallonie-Bruxelles International (WBI), avec le soutien de plusieurs partenaires (OIF, AUF, Délégation générale du Québec à Bruxelles, Ambassade de Suisse en Belgique).
 
Au cours de ces journées, des acteurs du monde associatif, de la société civile et d'institutions engagés dans l'accueil des migrants ont pu échanger sur la situation dans différents pays francophones. Huit pays ou provinces étaient représentés (France, Liban, Luxembourg, Maroc, Québec, Suisse, Tunisie et Wallonie-Bruxelles). Une cinquantaine de personnes ont participé à ces journées d'études ouvertes par l'Administratrice générale de WBI, Mme Pascale Delcomminette, et le Président de la FIPF, M. Jean-Marc Defays.
 
Lors de la première journée, des présentations ont permis de mieux connaître les systèmes mis en place pour l'accueil des migrants ainsi que le rôle des associations dans ces dispositifs. Cette journée a également été l’occasion de présenter des initiatives développées localement ou nationalement.
 
La deuxième journée s'est déroulée sous forme d'ateliers pour identifier des actions concrètes pouvant être réalisées par les associations d'enseignants de français et leurs membres.
 
Plusieurs pistes ont été envisagées : le recensement et le partage des ressources pédagogiques utiles à la formation linguistique des migrants, le développement d'un système adapté d'évaluation du niveau linguistique, l'implication des associations de professeurs de français dans la formation des enseignants bénévoles, l'engagement des enseignants de français dans les formations linguistiques, ou encore la sensibilisation des membres de ces associations à l'accueil et formation linguistique des migrants.
 
Il est prévu de rassembler les communications faites lors de ces journées d'études en un volume d'actes, à paraître dans le courant de l'année 2018.