Vous êtes ici

Bienvenue en Eurotopie: Wallonie-Bruxelles à la Biennale d'architecture de Venise

Le projet Eurotopie - cliquer pour agrandir
Le projet Eurotopie (c) Eurotopie
La Biennale d'architecture de Venise a ouvert ses portes ce vendredi 25 mai et se tient jusqu'au 25 novembre. Wallonie-Bruxelles est à la manœuvre au pavillon belge, avec le projet Eurotopie.

La 16ème édition de la Biennale d'architecture de Venise a pour thème la question de l'espace libre, gratuit, inspiré par la générosité.
 
Dans cet esprit, le projet Eurotopie du pavillon belge aborde les défis et les enjeux de l'Union européenne à travers l'analyse de son principal ancrage territorial, tant physique que symbolique, Bruxelles.
Si le quartier européen n'occupe pas une grande place dans l'imaginaire des citoyens européens, il n'en va pas de même pour les bruxellois. 
Entre amour et incompréhension, les rapports entre le quartier européen et Bruxelles sont ambivalents.
 
Les commissaires du projet, Traumnovelle et Roxane Le Grelle, veulent susciter un engagement politique en faveur de l'Europe qui représente, à leurs yeux, le dernier grand récit capable de faire front aux nationalismes.
Eurotopie interpelle le citoyen en lui proposant des outils de compréhension des enjeux de la construction de l'Europe. Comment apprehender les défis de la cohabitation entre le quartier européen et Bruxelles? Quel est le rôle de l'architecte dans cette construction de l'espace démocratique européen?
 
Le projet Eurotopie va donc occuper durant les 6 mois à venir le pavillon de la Belgique, érigé en 1907 par l'architecte León Sneyers. Il est, après le pavillon italien, le plus ancien des Giardini et occupe une place de choix le long de l'axe principal du site. Il est alternativement occupé par la Flandre et la Fédération Wallonie-Bruxelles.
 
À la tête du projet, on trouve le bureau Traumnovelle, composé de 3 membres: Léone Drapeaud, Manuel Leon Fanjul et Johnny Leya. Ils sont associés à Roxane Le Grelle, architecte et historienne de l'art. Tous sont diplômés de la Faculté d'architecture de La Cambre. Ils sont accompagnés dans la direction artistique du projet par Sébastien Lacomblez, artiste/designer, et sont entourés de Claire Trotignon, artiste, Bruce Bégout, philosophe, Philippe Braquenier, photographe, et Jurgen Maelfet, graphiste.